de fr it

Untersteckholz

Ancienne comm. BE, distr. d'Aarwangen, arrondissement administratif de Haute-Argovie, rattachée à la ville de Langenthal en 2010. Elle comprenait des hameaux, dont Schwarzenbach (gare, école), Kleinroth, Kleben, Breiten et Sängi (partie de Roggwil jusqu'en 1798), ainsi que des fermes isolées. 1255 Stechcholz. 221 hab. en 1764, 437 en 1850, 336 en 1900, 246 en 1950, 167 en 2000.

Trouvailles isolées du Néolithique au Gjuch, ouvrage en terre de datation imprécise à Aspi. Une cella, fondée dans le hameau de Kleinroth (1194 Rotah), sur le territoire des barons de Langenstein, devint par la suite l'abbaye cistercienne de Saint-Urbain (vestiges de tuiles), déplacée après 1194 sur la rive droite du Rot. Une communauté féminine, mentionnée entre 1230 et 1236, s'installa provisoirement dans les bâtiments abandonnés. Propriété de Saint-Urbain, U. dépendait, avec ses biens et son tribunal, de la basse juridiction de Langenthal. La haute justice fut exercée par le bailli bernois de Wangen dès 1406. Attribué au district de Langenthal en 1798, puis au bailliage d'Aarwangen en 1803, U. fut érigé en commune en 1831. Au spirituel, les gens d'U. relevèrent de Thunstetten, après la disparition de l'église de Kleinroth, puis de Langenthal (dès 1538). Jusqu'en 1790, U. et Obersteckholz possédaient une école commune dans le hameau de Herrengasse. En 1975, le manque d'élèves entraîna à nouveau un regroupement partiel des écoles. La localité agricole et artisanale était reliée depuis 1917 à Langenthal par une ligne de chemin de fer à voie étroite, remplacée en 1982 par un service d'autobus.

Sources et bibliographie

  • G. Boner, «Zur älteren Geschichte des Klosters Olsberg», in Vom Jura zum Schwarzwald, 63, 1961, 1-47
  • K.H. Flatt, Die Errichtung der bernischen Landeshoheit über den Oberaargau, 1969
  • Der Amtsbezirk Aarwangen und seine Gemeinden, 1991
  • B. Mutter, P. Bannwart, Bauinventar der Gemeinde Untersteckholz, 1998
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Dubler, Anne-Marie: "Untersteckholz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.01.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/000206/2014-01-14/, consulté le 22.01.2021.