de fr it

LaHeutte

Ancienne commune du canton de Berne, arrondissement administratif du Jura bernois, ayant fusionné en 2015 avec Péry pour former la commune de Péry-La Heutte, située dans un étroit vallon sur la route de Bienne à Tavannes par le col de Pierre-Pertuis, ancien axe d'époque romaine reliant Petinesca à Augusta Raurica. 1393 Hütte, 1727 La Heutte. 271 habitants en 1850, 400 en 1900, 344 en 1950, 486 en 1970, 431 en 1980, 488 en 2000, 483 en 2010, 498 en 2014.

La Heutte: carte de situation 2014 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2021 DHS.
La Heutte: carte de situation 2014 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2021 DHS.

Une lettre de fief de la famille d'Orsans mentionne pour la première fois Zur Hütte en 1370 et évoque une Glas-Hütte (verrerie) sans doute à l'origine du village; située au nord de ce dernier, au lieudit Le Van, elle fut en activité pendant quelques décennies. A la fin du XVIe siècle, des verriers originaires de Soleure et de Bohême, arrivant de Gänsbrunnen, construisirent trois nouvelles huttes, fiefs du prince-évêque de Bâle: Le Grabe (1594) et La Steiner (1599) sur le territoire voisin de Sonceboz, Porte des Enfers (vers 1609) à La Heutte. Des verreries leur succédèrent en 1633 au Van et en 1648 à Péry (La Verrière). En 1657, le prince-évêque supprima cette dernière et céda l'exploitation du bois nécessaire à son fonctionnement au haut fourneau de La Reuchenette. La Heutte fit partie de la seigneurie d'Erguël relevant de l'évêché de Bâle. Le village dépendit de la mairie de Péry, tout comme La Reuchenette. En 1530, Bienne imposa la Réforme à la paroisse de Péry, dont La Heutte faisait partie. Au cours du XVIIIe siècle, de fréquents litiges opposèrent la mairie à la ville de Bienne qui cherchait à étendre sa zone d'influence. De 1650 à 1750 fut construit le bas du village qui abritait une poterie florissante et un important moulin sur la Suze. Une commune bourgeoise exista dès le XVIIe siècle. La commune municipale naquit en 1798; elle fut intégrée au district de Courtelary (1831-2009). La première école fut bâtie en 1839. La halte de chemin de fer, en fonction dès 1876, favorisa l'implantation de l'industrie horlogère dans le village: l'usine Amann & Béguelin exploita dès 1878 le site du moulin Bendit et eut pour successeur Urania Watch Co. (1895) et la tréfilerie Weber (1938). De 1950 à 1974, période de haute conjoncture, La Heutte posséda en outre de nombreux petits ateliers d'horlogerie. Une fabrique de chaux et ciment fonctionna de 1917 à 1936. Dès 1985, la mise en service du tronçon d'autoroute A16 pour Bienne contribua à faire de La Heutte une cité dortoir. Une dizaine de traces de dinosaures tridactyles furent dégagées en 1995.

Sources et bibliographie

  • Trösch, Kurt: Si La Heutte m'était conté, 1987.
  • Romy, Bernard: Le meunier, l'horloger et l'électricien. Les usiniers de la Suze, 1750-1950, 2004, pp. 122-125.
Complété par la rédaction
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Première(s) mention(s)
1393: Hütte
1727: La Heutte

Suggestion de citation

Anne Beuchat-Bessire: "Heutte, La", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.11.2021. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/000267/2021-11-09/, consulté le 11.08.2022.