de fr it

Golaten

Ancienne commune du canton de Berne, arrondissement administratif du Seeland, sur une terrasse dominant le lac artificiel de Niederried et la confluence de la Sarine et de l'Aar, ayant fusionné en 2019 avec la commune de Kallnach. Golaten comprend le village homonyme, le quartier de Lachen ainsi que plusieurs fermes groupées (Mannewil, Wittenberg). 983-993 Gulada, 1277 Golatun. 139 habitants en 1764, 370 en 1850, 330 en 1900, 317 en 1950, 331 en 2000, 284 en 2010, 302 en 2018.

Golaten: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.
Golaten: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.

Des fragments de tuiles à rebords et de céramique de l'époque romaine ont été mis au jour à l'ouest du domaine de Wittenberg. Au Xe siècle, l'abbaye de Saint-Maurice possédait des terres à Golaten, qui échurent à Berne en 1410/1412 en même temps que la seigneurie d'Oltigen dont elles faisaient partie. Elles furent rattachées au bailliage bernois d'Oltigen jusqu'en 1483, puis à celui de Laupen (basse juridiction de Wileroltigen) jusqu'en 1798. A la Réforme, Golaten continua de faire partie de la paroisse de Chiètres, les deux communes ayant passé à la nouvelle foi (1528). Une chapelle du bas Moyen Age située à Unterdorf fut alors abandonnée. En 1798, en dépit des revendications fribourgeoises, la commune demeura dans le canton de Berne et fut rattachée au bailliage (Oberamt), puis district de Laupen et ensuite à l'arrondissement administratif de Berne-Mittelland (2010-2018). Le village, où l'on cultivait autrefois la vigne et les céréales, partageait avec ses voisins de Gurbrü et de Wileroltigen des droits de pâture et de fenaison (mentionnés en 1563 et 1572) dans le Grand-Marais. Lorsqu'en 1793 Berne distribua les terres entre ces communes, l'affaire dégénéra en une «guerre du Marais» avec les communes fribourgeoises voisines. Le Golatenmoos (marais de Golaten) se trouve sur le territoire de Kallnach. A Golaten même, une amélioration foncière fut entreprise dans les années 1942-1946. Au début du XXIe siècle, les cultures maraîchères dominent. La petite industrie s'est implantée à raison de quelques entreprises et l'on trouve également une pépinière. En 2000, un peu plus de la moitié de la population active travaillait à Chiètres et à Berne. La zone riveraine du lac de retenue a été classée réserve naturelle; l'ancien bac (mentionné en 1606) se trouvait un peu plus en amont, à la hauteur du hameau d'Oltigen.

Sources et bibliographie

  • Les sources du droit suisse, BE II/5, 1952
  • H. Schneeberger, Bauinventar der Gemeinde Golaten, 2004
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Première(s) mention(s)
983-993: Gulada
1277: Golatun