de fr it

Willisau Land

Ancienne commune LU, district et cercle électoral de Willisau, ayant fusionné en 2006 avec Willisau Stadt pour former la commune de Willisau. Assez vaste, elle s'étendait dans le Hinterland lucernois à l'ouest et au sud de la ville de Willisau et comprenait de nombreuses fermes isolées et quelques hameaux. Sur le territoire de l'ancienne commune se trouvent les ruines du château fort de Hasenburg et le site de celui de Gütsch (des barons de Wediswil). 1101 Willineshouwo. Environ 1140 hab. vers 1695, 2173 en 1798, 3161 en 1850, 2537 en 1900, 3144 en 1950, 4105 en 2000.

Au Moyen Age, les localités d'Ostergau, Gesserswil, Bauwil, Daiwil, Opfersei (aujourd'hui commune de Hergiswil bei Willisau), Wüschiswil (depuis 1814 dans le district de Sursee), aux mains de différents seigneurs justiciers (Habsbourg, Hasenburg dits en franç. d'Asuel, Wolhusen), développèrent des structures domaniales (assolement) rudimentaires (sans tribunal). Dès le XVe s. au plus tard, la ville de Willisau exerça la basse justice dans les limites de la paroisse de Willisau. Dans cette dernière, qui a toujours englobé W. et Willisau Stadt, il existait, au bas Moyen Age, des circonscriptions fiscales et de recrutement séparées pour la ville et la campagne et, aux XVIIe et XVIIIe s., deux différentes circonscriptions fiscales (Steuerbriefe) pour l'assistance publique (réunies seulement entre 1757 et 1763). C'est principalement sur la base du Steuerbrief des paroissiens de la campagne que fut créée la commune politique de W. en 1798, 1803 et 1807. Olisrüti et Mittmisrüti vinrent s'y ajouter en 1820. Jusqu'à la fusion de 2006, Willisau Stadt était une enclave dans la commune de W. La chapelle Saint-Jacques, sur le Bösegg, datant vraisemblablement de 1722, fut reconstruite en 1949. La première église protestante de la campagne lucernoise fut édifiée à W. en 1894.

A côté de l'élevage et de l'économie laitière, on pratiquait la céréaliculture. De nombreux moulins furent exploités dès le Moyen Age. En 2005, le secteur primaire offrait encore 28% des emplois dans la commune. Les étangs d'Ostergau, formés par l'extraction de la tourbe, sont devenus des zones protégées. La proximité de Willisau Stadt a favorisé la construction de quartiers résidentiels de type urbain au cours du XXe s. Dans la zone industrielle se sont installées des fabriques de plaques en matières plastiques, de meubles, de machines agricoles et des entreprises de transformation et imprégnation du bois. L'école des arts et métiers (fondée en 1908, transférée dans un nouveau bâtiment en 1985) et l'école de commerce (1912) furent réunies en 1926 et, au début du XXIe s., faisaient partie du Centre de formation professionnelle en économie, informatique et technique, dans lequel se trouvait également l'école de vente (fondée en 1966). W. abritait aussi l'école cantonale d'agriculture (1921-1999), l'école ménagère agricole (1947-1997) et, depuis 1971, une école secondaire (Schlossfeld). Des écoles primaires se trouvaient à Ostergau (1812-1867), Käppelimatt, Rohrmatt et Schülen.

Sources et bibliographie

  • A. Bickel, Willisau, 2 vol., 1982
  • J. Zihlmann, Namenlandschaft im Quellgebiet der Wigger, 1984
  • A. Häfliger, Willisau-Land, 1996
Liens
Notices d'autorité
GND