de fr it

Gletterens

Commune du canton de Fribourg, district de la Broye, sur la rive sud du lac de Neuchâtel, à l'écart des grands axes de communication. 1239 Lieterins. 160 habitants en 1811, 251 en 1850, 235 en 1900, 251 en 1950, 176 en 1970, 328 en 1990, 536 en 2000, 789 en 2010.

Gletterens: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.
Gletterens: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.

La station néolithique de Gletterens-Les Grèves figure parmi les 56 stations littorales de Suisse inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Encore mal située (probablement en partie sur le territoire vaudois de Chevroux), la station de Gletterens-Ostende, de l’âge du Bronze, est aussi à mentionner.

Gletterens fut un fief de la seigneurie de Montagny dès le XIVe siècle. Le gouvernement fribourgeois incorpora Gletterens au bailliage de Montagny en 1478; en 1724, il acheta à Jean-Jacques Dubey de Grandcour divers droits féodaux. Gletterens fut attribué aux districts d'Avenches de 1798 à 1803, de Montagny, puis de Dompierre de 1830 à 1848. Au spirituel, Gletterens était filiale de Carignan, puis fut érigé en paroisse en 1858. Une chapelle est mentionnée en 1642, l'église de l'Assomption fut construite en 1877-1878. La pêche fut pratiquée jusqu'aux environs de 1940. La commune a développé le tourisme et les résidences secondaires (port de batellerie de 250 places en 1963, camping-caravaning en 1970, village lacustre en 1998).

Sources et bibliographie

  • Dellion, Dict., 6, 524-527
  • Hist. et archéol., 62, avril 1982, 26-29
  • S. Jäggi, Die Herrschaft Montagny, 1989
En bref
Première(s) mention(s)
1239: Lieterins
Indexation thématique
Entités politiques / Commune