de fr it

Mannens-Grandsivaz

Ancienne comm. FR., distr. de la Broye, depuis 2004 dans la comm. de Montagny, avec Montagny-la-Ville et Montagny-les-Monts. Situé sur la route cantonale Fribourg-Payerne, M. fut constitué en 1831 par le jumelage des deux anciennes communes de Mannens et de Grandsivaz et s'appela Mannens jusqu'en 1953. 1184 Magnens, lat. grandis silva (grande forêt), ancien nom all. Grossenwald. 252 hab. en 1811, 319 en 1850, 398 en 1900, 407 en 1950, 472 en 2000. Trois tombes du Bronze ancien, tumulus hallstattien. Le prieuré de Payerne possédait des biens à Grandsivaz (1183). M. fit partie de la seigneurie de Montagny, acquise par Fribourg en 1478, et fut intégré dans le bailliage de Montagny (1478-1798), puis dans les districts de Payerne (1798-1803), de Montagny (1803-1830), de Dompierre (1831-1848) et de la Broye (dès 1848). Au spirituel, M. relevait de la paroisse de Tours-Montagny, avant d'être érigé en paroisse en 1874. Eglise du Sacré-Cœur, bâtie (1875-1879) à l'emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Antoine (consacrée en 1697, agrandie au XVIIIe s., démolie en 1875). Entreprise de transports, atelier mécanique, menuiserie, ébénisterie. Cultures céréalières et élevage (dix-sept exploitations en 2000).

Sources et bibliographie

  • Fichier, AEF
  • S. Jäggi, Die Herrschaft Montagny, 1989