de fr it

Gillarens

Ancienne comm. FR, distr. de la Glâne dès 1848, à la frontière entre Fribourg et Vaud, faisant partie depuis 2001 de celle de Rue. XIIe s. Gislerens, 1225 Gislarens, 1273 Gillarens. 131 hab. en 1811, 152 en 1850, 224 en 1900, 272 en 1950, 207 en 1960, 160 en 1980, 177 en 2000. Entre 1147 et 1150, l'abbaye de Saint-Maurice céda contre un cens sa terre de G. au couvent de Hautcrêt. Une famille noble de G. est mentionnée aux XIIIe et XIVe s. G. fit partie de la châtellenie de Rue sous les Savoie jusqu'en 1536, du bailliage fribourgeois du même nom jusqu'en 1798, puis de la préfecture de Rue jusqu'en 1848. Au spirituel, G. relevait de la paroisse de Promasens; une filiale était dédiée à Marie (mentionnée dans la visite de 1453). Les communiers de G. s'unirent à ceux de Chapelle (Glâne) pour demander un chapelain; ce bénéfice fut établi en 1674. Orphelinat pour filles, le Foyer Saint-Jean Bosco fut transformé en 1987 en foyer d'accueil pour mères toxicomanes, puis en 1993 en home pour handicapés (Fondation Eben-Hezer). G. est resté agricole (blé, pommes de terre, betteraves, élevage et production laitière).

Sources et bibliographie

  • Dellion, Dict., 9, 281-297
  • La Liberté, 27/28.6.1987

Suggestion de citation

Maradan, Evelyne: "Gillarens", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.07.2007. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/000859/2007-07-11/, consulté le 06.12.2020.