de fr it

LaNeirigue

Ancienne comm. FR, distr. de la Glâne, dans la comm. de Vuisternens-devant-Romont depuis 2004, située dans le fond du vallon de la N., affluent de la Glâne. 930 Nigra aqua. 79 hab. en 1811, 100 en 1850, 88 en 1900, 87 en 1950, 50 en 2000. En 930, l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune céda à Turimbert des terres sises à N. Dès le XIIe s., N. fit partie de la seigneurie de Grangettes, qui fut rattachée au bailliage de Romont (1536-1798), puis au district homonyme (1798-1848). Au spirituel, N. se sépara de la paroisse de Vuisternens-devant-Romont pour intégrer celle de Berlens en 1956. Chapelle dédiée à saint Garin (fondée en 1651, rebâtie en 1735), lieu de pèlerinage régional. Le village fut dévasté par la peste en 1611. Ancienne gravière transformée en étang (1983). Menuiserie. Cultures fourragères et élevage (cinq exploitations agricoles en 2000).

Sources et bibliographie

  • Dellion, Dict., 12, 257-258
  • La Liberté, 4.1.1986; 15.9.1988

Suggestion de citation

Rolle, Marianne: "Neirigue, La", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.07.2009. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/000872/2009-07-23/, consulté le 21.10.2020.