de fr it

Enney

Ancienne comm. FR, distr. de la Gruyère, formant depuis 2004 la comm. de Bas-Intyamon avec Estavannens et Villars-sous-Mont. Sur la rive gauche de la Sarine, sur la route cantonale Bulle-Montbovon. 1224 Eiz. 212 hab. en 1811, 224 en 1850, 414 en 1900, 324 en 1930, 343 en 1950, 293 en 1960, 459 en 2000. Découverte en 1915 d'une tombe de l'âge du Bronze. En 1307, le comte Pierre de Gruyère attribue au couvent de La Part-Dieu la dîme d'E. Le comte Rodolphe IV affranchit E. de la mainmorte en 1388. Dès 1555, E. appartient à Fribourg et fait partie du bailliage de la Gruyère. Statuts communaux en 1562 et 1760. E. relève de la paroisse de Gruyères jusqu'en 1947; la chapelle de la Sainte-Vierge (1619) est alors érigée en église paroissiale. Dès le XVIIe s., avec l'essor de l'économie herbagère, E. participe au commerce du fromage de gruyère. A la fin du XIXe s., de grands travaux permettent de corriger le lit de la Sarine, offrant une surface supplémentaire à l'agriculture, secteur principal jusqu'à ce que l'ouverture de carrières et de petites entreprises (électronique, alimentation, béton) ne viennent accroître l'offre économique. Halte de la ligne de chemin de fer Châtel-Saint-Denis-Montbovon dès 1903.

Sources et bibliographie

  • Dellion, Dict., 7-8, 37-38