de fr it

Estavannens

Ancienne comm. FR, distr. de la Gruyère, formant depuis 2004 la comm. de Bas-Intyamon avec Enney et Villars-sous-Mont. Sur la rive droite de la Sarine, comprenant E.-dessus et E.-dessous. 1231 Extavanens. 192 hab. en 1811, 246 en 1850, 208 en 1860, 258 en 1900, 342 en 1920, 313 en 1950, 258 en 1970, 280 en 2000. E. fit partie du comté de Gruyère jusqu'en 1555, du bailliage (1555-1798) puis du district du même nom. En 1369, Rodolphe IV de Gruyère affranchit de la mainmorte diverses famille d'E., en 1388 toutes les communautés de la châtellenie et, en 1396, il accorda de nouvelles libertés aux habitants d'E. Lorsque Fribourg devint maître d'une partie du comté de Gruyère en 1555, des habitants d'E. se révoltèrent. Relevant d'abord de Broc, E. devint paroisse en 1578 et comprit Grandvillard jusqu'en 1614. Chapelle Sainte-Marie-Madeleine dès le XIVe s. Nouvelle église consacrée en 1635. Chapelle du Dâ (1846). Tressage de la paille au XIXe s. En 2000, plus de la moitié des emplois offerts dans la commune relevaient du secteur primaire; élevage et prairies. Depuis 1904, la station d'Enney, sur la ligne Châtel-Saint-Denis-Montbovon, dessert E. qui est aussi relié à Bulle par un bus. Cercle scolaire primaire avec Grandvillard, Enney et Villars-sous-Mont à la fin du XXe s. E. a organisé cinq fêtes populaires de la poya de 1956 à 1989.

Sources et bibliographie

  • Le vieux chalet, nos17-21, 1955-1956
  • J. Pharisa, Estavannens 1989, ms., 1996
Liens
Notices d'autorité
GND