de fr it

Neirivue

Ancienne commune FR, district de la Gruyère, ayant fusionné en 2002 avec Albeuve, Lessoc et Montbovon pour former la commune de Haut-Intyamon. Sur la rive gauche de la Sarine. 1277 Nigra aqua, ancien nom all. Schwarzwasser. 223 hab. en 1811, 220 en 1850, 280 en 1900, 322 en 1950, 329 en 2000. Au Moyen Age, le village fit partie du comté de Gruyère. Passé sous domination fribourgeoise en 1555, il fut intégré au bailliage de Gruyère jusqu'en 1798, puis attribué au district de la Gruyère (1798-1848). Au spirituel, N. releva de Bulle, ensuite de Gruyères (1254), avant d'être érigé en paroisse (1609). Eglise Saint-François-d'Assise (1609-1614, reconstruite après 1904). Succédant à un oratoire du XVIIIe s., la chapelle Notre-Dame-de-l'Evi (1863, reconstruite en 2001) est un lieu de pèlerinage régional. Trois incendies détruisirent le village (1791, 1812, 1904). Au XIXe s., l'élevage fut complété par le tressage de la paille, l'industrie du bois et l'exploitation d'une carrière de grès. Station ferroviaire de la ligne Bulle-Montbovon (1903). Fabriques et commerces de meubles (Eisa SA, 1937-2005, Castella Frères dès 1948), Pisciculture de la Gruyère SA (1981), trois établissements agricoles en 2000 (élevage).

Sources et bibliographie

  • Dellion, Dict., 9, 5-23
  • R. Bochud, L'incendie de Neirivue, 1906
  • Paroisse de Neirivue 1609-1916, ms., 1916 (BCUF)
  • J.-P. Anderegg, La maison paysanne fribourgeoise, 2, 1987, 75-76