de fr it

Villars-sous-Mont

Ancienne comm. FR, distr. de la Gruyère, rive gauche de la Sarine, sur la route cantonale Bulle-Montbovon, ayant fusionné en 2004 avec Enney et Estavannens pour former la comm. de Bas-Intyamon. 1254 Villard-Symon, ancien nom all. Wiler am Berg. 94 hab. en 1811, 112 en 1850, 120 en 1900, 110 en 1950, 207 en 2000. Campement mésolithique, tombe à inhumation du Bronze ancien. En 1254, V. est mentionné dans un litige opposant le chapitre de Lausanne et le comte de Gruyère. V. fit partie du comté de Gruyère. Comme tous les villages de la châtellenie, il fut affranchi de la mainmorte (1388). Devenu propriété de Fribourg (1555), il releva du bailliage de Gruyère, puis du district du même nom dès 1798. Au spirituel, filiale de Gruyères (chapelle dédiée aux saints Simon et Jude, consacrée en 1654, restaurée en 2000), V. devint paroisse en 1786 et fut réunie avec Enney et Estavannens en 2006 dans la paroisse de Bas-Intyamon. Chapelle de Notre-Dame-Auxiliatrice (1897, rénovée en 1992-1993). Le village est sur la ligne de chemin de fer Bulle-Montbovon (1903). Agriculture (alpages, fromage), agencement de cuisines (1961), exploitation de graviers. Home de l'Intyamon pour personnes âgées (1990).

Sources et bibliographie

  • Fichier AEF
  • J.-H. Thorin, Notice hist. sur Villars-sous-Mont, 1876
  • La Liberté, 28.11.1960; 12 et 20-22.12.1960; 10, 12 et 14-18.1.1961
  • Fribourg illustré, 1992, no 17, 27-31
Liens
Notices d'autorité
GND