de fr it

Noréaz

Commune du canton de Fribourg, district de la Sarine, comprenant le hameau de Seedorf. 1134 Noarea. 248 habitants en 1811, 381 en 1850, 455 en 1900, 586 en 1950, 472 en 2000, 566 en 2010.

Noréaz: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.
Noréaz: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.

Le territoire communal a livré des vestiges mésolithiques. Le site néolithique de Noréaz-En Praz des Gueux, près du lac de Seedorf, fait partie des 56 stations littorales suisses inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Un éperon barré médiéval se trouve vers le bois de Piamont. Un dépôt monétaire du XVe siècle a été découvert au village. La famille noble de Noréaz, attestée au XIIe siècle, était peut-être une branche ou une parente de celle de Prez[-vers-Noréaz.]. Le village fut incendié par les Fribourgeois en 1447. Noréaz fit partie de la seigneurie de Montagny, du bailliage de ce nom, sauf de 1627 à 1638, lorsqu'il fut rattaché aux Anciennes Terres, puis des districts de Payerne (1798), Montagny (1803) et Fribourg (1817-1848). Noréaz relève de la paroisse de Prez-vers-Noréaz. Le Conseil de Fribourg autorisa la construction d'une chapelle en 1635, dédiée à saint Jacques-le-Majeur. L'église actuelle a été bâtie de 1957 à 1958. Au début du XXIe siècle, la commune conserve un caractère agricole (élevage, cultures céréalières et fourragères), le secteur primaire offrant encore 23% des emplois (2005).

Sources et bibliographie

  • C. Martin, «La trouvaille monétaire de Noréaz», in Revue suisse de numismatique, 47, 1968, 131-152
  • J.-M. Barras, Hist. et histoires de Noréaz, Seedorf, 2001
En bref
Première(s) mention(s)
1134: Noarea
Indexation thématique
Entités politiques / Commune