de fr it

Villarlod

Ancienne commune FR, district de la Sarine, ayant formé la commune du Glèbe avec Estavayer-le-Gibloux, Rueyres-Saint-Laurent et Villarsel-le-Gibloux de 2003 à 2015, partie de la nouvelle commune de Gibloux depuis 2016. Sur le flanc nord-ouest du Gibloux. 1231 Vilar Aloz. 117 hab. en 1811, 152 en 1850, 225 en 1900, 183 en 1950, 256 en 2000. Petit ouvrage fortifié de date indéterminée (découvert en 1982). L'abbaye d'Hauterive hérita de nombreux biens et droits à V. de seigneurs médiévaux, dont Pierre II de Gruyère et Petrus de Chenens. Guillaume Ier de Billens céda en 1291 au chevalier Nicolas d'Englisberg des biens à V. Localité liée à la seigneurie de Pont, V. fit partie du bailliage fribourgeois de Pont-Farvagny dès 1482, du district de Romont dès 1798, de celui de Farvagny de 1803 à 1848. Au spirituel, V. se sépara d'Estavayer-le-Gibloux pour devenir paroisse en 1910. Chapelle de Saint-Michel construite en 1645; église paroissiale consacrée en 1913. Au-dessus du village, la croix du Sault (1765, reconstruite après 1954) est un lieu de pèlerinage. Carrière de molasse (Villarlod SA) en exploitation dès les années 1880. Cultures fourragères, élevage. Une cinquantaine d'internés polonais (1940-1945) furent occupés dans l'agriculture ou au drainage des marais.

Sources et bibliographie

  • Fichier AEF
  • C. Félix, Molasses et grès de Villarlod, 1977
  • M. Meier, A. Perritaz, Villarlod, 1910-1990, 1990
  • G. Perritaz, L'infanterie du bon Dieu, 2003, 42-43