de fr it

Sankt Peterzell

Ancienne commune SG, région du Toggenbourg, formant depuis 2009 la commune de Neckertal avec Brunnadern et Mogelsberg. Situé dans la moyenne vallée du Necker, S. confine au canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures avec le hameau de Wald et les lieudits de Stofel, Rüti, Schönenbühl, Aemisegg, Chäseren, Arnig, Eggen et Hönenschwil. 1178 cella sancti Petri. 943 hab. en 1827, 1193 en 1850, 1272 en 1900, 1007 en 1950, 1256 en 2000. En 1178, le pape Alexandre III confirma diverses possessions de l'abbaye de Sankt Johann, dont la cellule (cella sancti Petri) de S. Prieuré dépendant de Sankt Johann, S. disposait d'une administration particulière. L'avouerie appartint d'abord aux comtes de Werdenberg, puis aux nobles de Rorschach et, à partir de 1340, aux comtes du Toggenbourg. Des hommes libres sont mentionnés en 1399. En 1484, ils furent affranchis de la redevance du meilleur catel et de la meilleure robe et reçurent le droit d'élire un amman. Le prieuré disparut à la Réforme (1524-1531). En 1555, l'abbaye d'Alt Sankt Johann fut incorporée à celle de Saint-Gall, qui accorda le Landrecht aux habitants de S. et de Hemberg en 1565, leur concédant ainsi les mêmes droits qu'aux autres gens du Toggenbourg. Jusqu'en 1798, le village forma une juridiction. La création de la commune politique et de la commune bourgeoise de S.-Wald remonte à 1803. Le culte catholique fut réintroduit en 1533 et une paroisse catholique instituée en 1565. La charte de prébende de 1538 reconnut la communauté protestante. L'église et les bâtiments du prieuré restèrent la propriété des abbayes de Saint-Gall et d'Alt Sankt Johann, mais furent désormais utilisés de manière paritaire. De 1564 à 1709, la communauté protestante était desservie depuis Hemberg (séparations en 1610 et 1650). L'église baroque Saint-Pierre, construite en 1722, servit d'abord aux deux confessions, avant de devenir exclusivement catholique après la construction de l'église protestante en 1963. Dans le village, une école d'hiver catholique fut créée dans la maison du sacristain en 1516 et une école protestante en 1680. Une école secondaire, organisée sur un mode coopératif, fut ouverte en 1865. S. fait partie du groupement scolaire secondaire de la haute vallée du Necker (comprenant aussi Hemberg), fondé en 1951. Les écoles confessionnelles subsistèrent jusqu'en 1959. A l'agriculture et à l'exploitation des forêts vinrent s'ajouter l'artisanat et un peu d'industrie. Le village est desservi par le chemin de fer (gare de Brunnadern, 1910) et par un car postal qui relie S. à Schönengrund (depuis 1912) et à Brunnadern (depuis 1921). Le site naturel du Dürrenmoos, situé en partie sur le territoire de la commune de Hemberg, est protégé depuis 1974.

Sources et bibliographie

  • H. Büchler, Das Toggenburg in alten Ansichten vom 17. bis 19. Jh., 1975
  • St. Peterzell, 1978
  • J. Huber, «Der Kirchenbezirk in St. Peterzell im Licht neuer Quellen und Überlegungen», in Toggenburger Jahrbuch, 2007, 71-94
Liens
Notices d'autorité
GND