de fr it

Uzwil

Comm. SG, région de Wil, comprenant les villages de Niederuzwil (1275 Nidiruzzewilare), Henau, Algetshausen (854 Adalgozzeshusen), Niederstetten, Oberstetten et Stolzenberg, ainsi que plusieurs hameaux et des fermes isolées. 819 Uzzinwilare. Au Moyen Age, cette dénomination désignait aussi bien Oberuzwil que Niederuzwil. Le nom officiel de la commune d'U. était Henau jusqu'en 1962. Son nom actuel provient de la halte ferroviaire construite en 1855 entre la commune d'Oberuzwil et le village de Niederuzwil, au nord-est de laquelle se développa U. Au XXe s., U., Oberuzwil et Niederuzwil s'agrandirent jusqu'à ne former plus qu'une seule agglomération. Le village paroissial de Henau a vu la construction de nombreuses habitations depuis 1990. Oberstetten, Niederstetten et Stolzenberg ont par contre conservé leur caractère rural. 1730 hab. en 1809, 2264 en 1850, 4901 en 1900, 6885 en 1950, 11 977 en 2000.

A Niederuzwil, des sépultures sont à mettre en rapport avec des domaines alémanes. L'abbaye de Saint-Gall possédait à Henau un domaine (Kehlhof) sur lequel, dès le haut Moyen Age, étaient cultivés de l'avoine et des grains. Outre les seigneurs locaux, les comtes du Toggenbourg acquirent des biens fonciers et des droits de bailliage. Après l'achat du comté de Toggenbourg par le prince-abbé de Saint-Gall (1468), les droits de bailliage et de justice furent réorganisés. Les juridictions de Niederuzwil, Algetshausen ainsi que d'Oberstetten et Niederstetten passèrent au bailli de Schwarzenbach, tandis que Henau fut attribué à la juridiction de Bazenheid, et de ce fait relevait de l'Unteramt. Au XVIe s., ces localités reçurent chacune un coutumier fixant notamment le droit d'établissement. La commune de Henau naquit en 1803 de la fusion de Niederuzwil et de Henau. Les droits de patronage de l'église paroissiale de Henau, mentionnée en 892, dédiée à la Vierge, puis à saint Sébastien (XVe s.), appartenaient à l'abbaye de Saint-Gall, qui les inféoda la plupart du temps à des nobles. Outre les villages de la commune actuelle, la paroisse incluait autrefois Niederglatt et Zuzwil; elle englobe, au début du XXIe s. encore, Thurstuden (rebaptisé Sonnental en 1880). La Réforme fut introduite en 1527 et l'église servit paritairement aux deux confessions. L'église protestante fut bâtie à Niederuzwil en 1871; l'église catholique du Christ-Roi y fut érigée en 1934, après la séparation d'avec la paroisse de Henau en 1933, suite à la forte augmentation de la population.

Jusqu'au XIXe s. U. fut une commune essentiellement agricole. L'industrie débuta dans les années 1820 avec le domaine textile. Matthias Näf fonda en 1821 une manufacture de coton. Les frères Heinrich et Jakob Benninger lancèrent en 1859 une fabrique de métiers à tisser, qui devint une fabrique de machines en 1907. Active sur le plan international, elle employait 650 ouvriers en 1993 et encore 260 en 2011 (entretemps divisée en trois groupes). En 1860, Adolf Bühler créa une fonderie, d'abord spécialisée dans la fabrication de moulins à céréales, qui devint par la suite Bühler SA (83 collaborateurs en 1880, 280 en 1885, 1800 en 1920). En 1992, le consortium comptait 3500 employés à U. (2500 en 2011) et 4000 sur d'autres sites (5400 en 2011). Ces entreprises ont exercé une influence déterminante sur la vie économique et sociale d'U. et des environs jusqu'au XXIe s. La production de meubles s'ajouta à l'industrie des machines, ainsi la Möbelfabrik AG Henau (fermée dans les années 1970) fut fondée en 1917 à partir d'une ébénisterie. Dès le début, ces usines, notamment la manufacture de tissage de couleur de Felsegg, près de Henau, utilisèrent l'énergie hydraulique de l'Uze et, partiellement, de la Thur. Le raccordement ferroviaire à la ligne Wil-Saint-Gall (1855) favorisa l'essor économique, de même que l'axe routier Wil-Saint-Gall (1935) traversant le nord de la commune, puis l'autoroute A1 (1969). La correction des eaux de la Thur (1942) permit de gagner des terres; le remaniement parcellaire qui s'ensuivit (1946) favorisa l'implantation de dix-neuf nouvelles exploitations. L'école des arts et métiers (1891) s'est développée en école professionnelle (1949). L'école professionnelle des apprentis couvreurs a vu le jour en 1949 (auj. Polybat). La maternité fondée en 1931 par l'association Caritas de Henau fut agrandie en 1958. Le prix culturel d'Uzwil fut décerné pour la première fois en 1976; depuis 1977, des expositions ont lieu régulièrement à la galerie Zur Alten Bank. La bibliothèque communale remonte à 1998.

Sources et bibliographie

  • M. Müller, Geschichte des Dorfes und der Gemeinde Henau, 754-1954, 1954
  • Chronik von Niederuzwil und Umgebung, 3 vol., 1988-1990
  • H. Hugentobler, Algetshausen - unser Dorf, 1991
  • A. Eberle et al., Uzwil - unser Weg, 2004