Nufenen

Ancienne commune du canton des Grisons, dans la région de Viamala, sur la route du San Bernardino, ayant fusionné en 2019 avec Hinterrhein et Splügen pour former la commune de Rheinwald. Le village compact de Nufenen était entouré jusqu'au XVIIIe siècle d'une quinzaine de fermes isolées. 1343 Ovena, 1633 Nufena, ancien nom italien Novena, ancien nom romanche Novagnas. 366 habitants en 1781, 344 en 1850, 206 en 1900, 170 en 1950, 127 en 2000, 158 en 2010, 139 en 2018.

Nufenen: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.
Nufenen: carte de situation 2018 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2019 DHS.

D'abord alpage exploité par des Romans du Schams, le site fut colonisé vers 1280 par des Walser venus pour la plupart du Pomat (val Formazza). Il releva des barons de Sax-Misox jusqu'en 1277, puis de ceux de Vaz. Jusqu'en 1800, Nufenen fut la commune la plus peuplée du cercle de Rheinwald, dont elle fut le chef-lieu, dans le district de Hinterrhein de 1851 à sa suppression en 2015. Au sud du village se trouvait le gibet du Rheinwald. Au spirituel, Nufenen appartint initialement au chapitre de Saints-Jean-et-Victor dans la Mesolcina, puis releva de Hinterrhein dès 1300 et adopta la Réforme vers 1530. Une église fut construite en 1643. Erigé en paroisse en 1696, le village fut de nouveau réuni à Hinterrhein en 1874. La population vécut jusque vers 1880 de l'agriculture et de l'économie alpestre (Alpes), à quoi s'ajoutait le transport des marchandises par les cols du Splügen et du San Bernardino, sous l'égide d'une corporation de paysans-muletiers. Après l'ouverture du tunnel du Gothard (Chemins de fer du Gothard), le sommage périclita et la commune retrouva son caractère essentiellement agricole. Une forte émigration vers les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande se produisit au XIXe siècle. Nufenen abrite la plus ancienne laiterie coopérative des Grisons (1846; nouvelle construction en 1984). Un remaniement parcellaire fut réalisé de 1978 à 1984. En 2005, le secteur primaire offrait 72% des emplois.

Sources et bibliographie

  • Poeschel, Erwin: Die Täler am Vorderrhein, 2. Teil. Schams, Rheinwald, Avers, Münstertal, Bergell, 1943 (19612), pp. 257-259 (Die Kunstdenkmäler des Kantons Graubünden, 5).
  • Menolfi, Jakob: Die Gemeinden Graubündens, 1985.
  • Rizzi, Enrico: «L’Archivio Sacco Trivulzio e la colonizzazione Walser nel Rheinwald e nell’Alta Mesolcina», in: Rizzi, Enrico (éd.): Aspekte der Mittelalterforschung in Walsergebieten. Akten der zweiten Internationalen Tagung zur Walserforschung in Splügen, 31. März 1984, 1985, pp. 21-49.
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Première(s) mention(s)
1343: Ovena
1633: Nufena
Endonyme(s)/Exonyme(s)
Novagnas (ancien nom romanche)
Novena (ancien nom italien)
Nufenen (allemand)

Suggestion de citation

Kurt Wanner: "Nufenen", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.12.2019, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/001498/2019-12-13/, consulté le 14.04.2024.