de fr it

Donat

Ancienne commune du canton des Grisons, dans la région de Viamala, au bas du Schamserberg, sur la rive gauche du Rhin postérieur, ayant fusionné en 2021 avec Lohn, Mathon et Casti-Wergenstein pour former la commune de Muntogna da Schons. Donat comprenait le village-rue homonyme, les quartiers de Curscheglias, Turvasch et Tscharvi, ainsi que les fractions de Pazen et Farden, qui formèrent jusque en 2002 la commune de Patzen-Fardün. Milieu du XIIe siècle ad Anede, allemand Donath (nom officiel jusqu'en 2002). 167 habitants en 1835, 188 en 1850, 128 en 1900, 118 en 1950, 133 en 2000, 209 en 2010, 203 en 2020.

Donat: carte de situation 2020 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2021 DHS.
Donat: carte de situation 2020 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2021 DHS.

Une nécropole du Bronze ancien fut mise au jour au lieudit Surses. Vers le milieu du XIIe siècle, Donat était un domaine épiscopal pratiquant la céréaliculture intensive et l'élevage. Au nord-est du village se trouvait l'habitat abandonné de Scarsuir (villages désertés). Une communauté de paysans libres avec basse juridiction est attestée au Schamserberg en 1204 (communauté de vallée). La suzeraineté appartint aux Vaz, puis aux Werdenberg et fit retour à l'évêque de Coire en 1456. Le Schams se racheta en 1458. Au spirituel, Donat relevait de Saint-Martin à Zillis; la chapelle Saint-Georges est mentionnée en 1463. Réformé vers 1530, il constitua une paroisse avec les villages du bas du Schamserberg en 1627, puis de nouveau avec Zillis en 1863 (Kirchgemeinde). Jusqu'en 1851, Donat fut une communauté de la juridiction du Schams et forma une petite cour de justice civile avec Pazen, Farden, Casti et Clugin. Siège de la landsgemeinde de la vallée, la commune fit partie du district de Hinterrhein de 1851 à 2015. Une route carrossable fut aménagée en 1901-1902; des améliorations foncières eurent lieu dès 1983. L'école primaire romanche de Donat fait partie du groupement scolaire du Schams. En 2000, la part du romanche était de 60% et la moitié des personnes actives était occupée dans le secteur primaire.

Sources et bibliographie

Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
En bref
Première(s) mention(s)
milieu du XIIe siècle: ad Anede
Variante(s)
Donath (jusqu'en 2002)
Endonyme(s)/Exonyme(s)
Donat (romanche)
Donath (allemand)

Suggestion de citation

Jürg Simonett: "Donat", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.07.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/001505/2021-07-22/, consulté le 21.05.2022.