de fr it

Menziken

Commune du canton d'Argovie, district de Kulm, ayant fusionné en 2023 avec Burg. Menziken forme avec Reinach et Pfeffikon une zone d'habitat aggloméré dans le haut Wynental. 1045 (selon copie du XIVe s.) Manzinchouen, 1295 Menzchon. 30 feux (avec Burg) en 1558, 36 en 1589; 864 habitants en 1764, 1921 en 1850, 1857 en 1860, 2333 en 1900, 3377 en 1950, 5511 en 2000, 5530 en 2010, 6384 en 2020.

Menziken: carte de situation 2023 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2023 DHS.
Menziken: carte de situation 2023 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2023 DHS.

Des vestiges de murs romains, ainsi que des sépultures alémanes (Alamans) furent mis au jour sur le territoire communal. Aux mains des comtes de Lenzbourg au Moyen Age central, Menziken passa en 1173 aux Kibourg et en 1273 aux Habsbourg, qui détenaient la haute justice et partageaient la basse justice avec les seigneurs de Reinach. Le village fit partie de la seigneurie de Reinach jusqu'en 1572 (le tribunal commun subsista après la séparation), dans le bailliage bernois de Lenzbourg (1415-1798). En 1803, Menziken devint une commune du canton d'Argovie. Au spirituel, il releva de la paroisse de Pfeffikon au Moyen Age, puis, après la Réforme, brièvement de Gontenschwil (1528), ensuite de Reinach jusqu'à l'érection de la paroisse (Kirchgemeinde) de Menziken-Burg (temple construit en 1889-1890). Les catholiques dispersés de la communauté de Menziken-Reinach édifièrent en 1906-1907 l'église Sainte-Anne à Menziken. L'industrie textile prospéra jusqu'au XIXe siècle (manufacture de cotonnades ouverte en 1729, plusieurs ateliers de tissage, filatures et teintureries). La fabrication de cigares (tabac) fut lancée en 1838 par Samuel Weber; elle devint la branche dominante du haut Wynental, mais la majorité des entreprises fermèrent dans la seconde moitié du XXe siècle. Les principaux employeurs au début du XXIe siècle étaient les sociétés Alu Menziken et Schlör – une brasserie fondée en 1888 et passée à la production de limonades, cidre et jus de fruits (industrie alimentaire) – et quelques entreprises actives dans la métallurgie et les arts graphiques. Menziken est le terminus de la ligne ferroviaire Wynental- und Suhrentalbahn depuis 1904. Inauguré en 1906, l'embranchement du Seetalbahn, qui conduisait de Beinwil am See à Beromünster à travers Menziken, fut repris plus tard par les Chemins de fer fédéraux (CFF) avant d'être remplacé par un bus en 1992. L'hôpital de Menziken (1902) forme avec celui de Leuggern le groupe Asana depuis 2001. Un musée (Tabak- und Zigarrenmuseum Aargau Süd) fut ouvert en 2000.

Sources et bibliographie

  • Nussberger, Paul: Chronik der Bezirke Lenzburg und Kulm. Industrie, Handel und Gewerbe, 1966.
  • Die Aargauer Gemeinden. Illustriertes Gemeindebuch zum 700-jährigen Bestehen der Eidgenossenschaft 1291-1991, 1990.
Complété par la rédaction
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Première(s) mention(s)
1045: Manzinchouen (copie du XIVe s.)
1295: Menzchon
Indexation thématique
Entités politiques / Commune

Suggestion de citation

Hans Walti: "Menziken", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.09.2023, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/001724/2023-09-26/, consulté le 19.04.2024.