de fr it

Frasnacht

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG,comm. Arbon, distr. d'Arbon constituée de deux territoires distincts: l'un comprenait les petits villages de F., Kratzern et Steineloh au bord du lac de Constance; l'autre, plus au sud, les localités de Feilen, Stachen et Speiserslehn. 1302 Fraschnet. 523 hab. en 1870, 654 en 1900, 679 en 1960, 1372 en 1990. Avant 1798, F. faisait partie de la commune d'Egnach (Inner-Egnach) et relevait de l'évêque de Constance, sauf Steineloh et une petite partie de F., qui étaient rattachés à la basse juridiction saint-galloise de Roggwil. Mais au spirituel, F., dont la population embrassa majoritairement la Réforme, a toujours relevé d'Arbon; c'est pourquoi il se sépara en 1857 d'Egnach pour former jusqu'en 1997 une commune locale rattachée à la municipalité d'Arbon. Au XIXe s., la production laitière et la culture des arbres fruitiers supplantèrent l'agriculture traditionnelle. Le commerce des toiles et la broderie offraient des possibilités de gains accessoires. La fabrique de machines Bruderer s'établit en 1969; d'autres groupes industriels (par exemple Arbonia-Forster) s'implantèrent ensuite et de nouveaux logements furent construits, si bien que F. et Arbon se confondent presque. Le secteur secondaire fournissait en 1996 plus de 1400 emplois.

Sources et bibliographie

  • Hinweisinventar alter Bauten und Ortsbilder im Kanton Thurgau, ms., 1989 (StATG)