de fr it

Heldswil

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. Hohentannen depuis 1999, distr. de Bischofszell. Située sur une éminence entre la vallée de la Thur et celle du ruisseau d'Aach, à l'écart des voies de communication, H. constitua de 1816 à 1898, avec les hameaux de Hüttenswil et de Bernhausen, une commune locale de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Hohentannen. 759 Heidolviswilare. 290 hab. en 1850, 250 en 1900, 264 en 1950, 220 en 1980, 235 en 1990. Jusqu'en 1798, H. formait, avec la majeure partie de Buchackern et une fraction de Götighofen, la basse juridiction de H. dans la seigneurie de Bürglen, tandis que la basse juridiction de Hüttenswil appartenait d'une part à l'abbé de Saint-Gall (juridiction du Berggericht) et de l'autre à la seigneurie de Bürglen. Au spirituel, H. partagea le destin de la paroisse de Sulgen. La chapelle dédiée à sainte Catherine, consacrée en 1489, appartenait au couvent de Bischofszell qui en était le collateur. Le couvent reprit les bénéfices à son compte en 1566. La viticulture et l'agriculture, ainsi que l'exploitation des tourbières prédominèrent jusqu'au XIXe s. Leur succédèrent l'élevage, la production laitière et les cultures fruitières. Vers 1900, la broderie fournissait un appoint. Le drainage du Riet fut réalisé entre 1940 et 1947. Bien que quelques entreprises s'y soient récemment installées, H. est demeuré jusqu'ici un village de paysans.

Sources et bibliographie

  • E. Menolfi, Bürglen, 1996, 30-31, 52

Suggestion de citation

Rothenbühler, Verena: "Heldswil", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.08.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/001873/2006-08-29/, consulté le 29.11.2020.