de fr it

Schweizersholz

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, dans la comm. Bischofszell dès 1996, distr. de Bischofszell. De 1803 à 1995, la commune locale de S. fit partie de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Neukirch an der Thur; elle comprenait plus de vingt hameaux, dont Kenzenau (1260 Chinzinnowe). En 1996, quelques-uns de ces hameaux se rattachèrent à la commune de Kradolf-Schönenberg. 1505 Schwytzers Holtz. 511 habitants en 1850, 454 en 1900, 433 en 1950, 290 en 1990. Jusqu'en 1798, la basse justice de S., dans le bailliage de Schönenberg, appartenait à l'évêque de Constance, qui la faisait exercer par son bailli de Bischofszell. Quelques fermes se trouvaient sous la juridiction de la ville et du chapitre de Bischofszell. Au spirituel, les hameaux se répartissaient entre les paroisses de Bischofszell-Hauptwil, Neukirch et Sulgen (pour les protestants) et celles de Bischofszell, Heiligkreuz et Sulgen (pour les catholiques). La culture des céréales prédomina jusqu'au XIXe s., à côté des fruits et du chanvre; on pratiqua aussi le tissage du coton et du lin, puis la broderie dès 1900 environ. La maison Kundert, fondée en 1906, se voua d'abord à la vente d'accessoires pour machines textiles; dans les années 1960, elle se tourna vers la production de roues dentées (délocalisée en 1996). Le secteur primaire fournit jusqu'en 1970 plus de la moitié des emplois.

Sources et bibliographie

  • MAH TG, 3, 1962, 485-490
  • Thurgauer Zeitung, 6.4.1996
  • Hinweisinventar alter Bauten und Ortsbilder im Kanton Thurgau: Schweizersholz, ms., 1998 (StATG)