de fr it

Lipperswil

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, depuis 1995 partie de la comm. de Wäldi, distr. de Kreuzlingen. Sise sur le flanc sud du Seerücken, au nord de l'autoroute, L. comprend Hattenhausen et Hefenhausen. 1252 Luimprechtswilœr. 307 hab. en 1850, 293 en 1900, 247 en 1950, 258 en 1990. En 1284, les barons de Bürglen vendirent L., y compris le patronage, au chapitre de Saint-Jean de Constance, détenteur de la basse justice jusqu'en 1798. Hattenhausen et Hefenhausen constituaient une juridiction que les seigneurs de Salenstein et de Hard administrèrent en alternance jusqu'en 1798. L'église, jadis filiale de Wigoltingen, passa à la Réforme en 1529. En plus de Raperswilen, le pasteur de L. desservait Wäldi (dès 1723) et Sonterswil (dès 1895). L. fit partie de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Müllheim de 1803 à 1805, puis de celle de Wäldi jusqu'en 1994. Les communes locales de Hattenhausen-Hefenhausen et L. furent réunies en une commune locale de L. en 1812. L'arboriculture, l'élevage et l'économie laitière supplantèrent l'agriculture au XIXe s.; la viticulture fut pratiquée jusqu'au XXe s. Le moulin, mentionné en 1301, brûla en 1895. Au XIXe s., les emplois étaient fournis par un atelier de tissage et une cordonnerie, puis, autour de 1900, par une broderie, une scierie et une fromagerie. Aujourd'hui, la localité vit du parc d'attractions Conny-Land de la famille Gasser, artistes de cirque, et du terrain de golf, inauguré en 1999.

Sources et bibliographie

  • Hinweisinventar alter Bauten und Ortsbilder im Kanton Thurgau, ms., 1995 (StATG)
  • NZZ, 7.7.2004