de fr it

Nussbaumen

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, dans la comm. de Hüttwilen, distr. de Steckborn. Située dans la vallée du Seebach, N. fit partie de 1803 à 1851 (avec Steinegg dès 1812) de la municipalité (Munizipalgemeinde) d'Eschenz et, après la partition de cette dernière, de la municipalité de Hüttwilen jusqu'en 1996. 857 Nuzpouma. 458 hab. en 1850, 372 en 1900, 356 en 1950, 456 en 1990. La dîme de N. revint en 1162 à l'abbaye de Saint-Gall. En 1216, Diethelm von Steinegg exerçait la basse justice dans le bailliage de N. qui passa en 1348 à Hartmann von Gachnang, puis au XVe s., entre autres, aux seigneurs de Klingenberg. En 1583, Zurich acquit N. qu'il fit administrer par le bailli de Steinegg jusqu'en 1798. La chapelle Saint-Léonard, construite vers l'an 1000, resta longtemps inutilisée après la Réforme (1524), dès lors que N. releva de Stammheim et jusqu'en 1823, date à laquelle N. et Uerschhausen formèrent une paroisse. La commune possédait des domaines dans le Schomatwald, ainsi que des tourbières (Turbenland). Vers 1750, on cultivait du chanvre et de la vigne; la culture du tabac fut introduite au début du XXe s. et l'on procéda à d'importantes améliorations foncières. On comptait six ateliers de broderie en 1897, treize en 1912 et un moulin. Au début du XXIe s., une fabrique de ceintures et une pépinière sont pourvoyeuses d'emplois.

Sources et bibliographie

  • A. Vögeli, Nussbaumen 858-1958, 1958
  • MAH TG, 6, 2001, 176-193

Suggestion de citation

Trösch, Erich: "Nussbaumen", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.08.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/001978/2009-08-07/, consulté le 20.10.2020.