de fr it

Weiningen (TG)

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. Warth-W., distr. de Frauenfeld, à 3 km au nord de Frauenfeld, sur une colline séparant la vallée du Seebach de celle de la Thur. De 1803 à 1994, la commune locale de W., avec Nergeten et Weckingen, fit partie de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Pfyn. Les communes locales de Warth et W. ont été réunies en 1995 en une commune politique. 1219 Winingin. 305 hab. en 1831, 316 en 1850, 336 en 1900, 343 en 1950, 490 en 1990. Du Moyen Age à 1798, le village fit partie de la seigneurie d'Ittingen. La chapelle Saint-Nicolas est mentionnée pour la première fois en 1486. W. releva de Pfyn jusqu'en 1992 (puis fut érigé en paroisse en 1993), mais, après le passage de Pfyn à la Réforme, fut desservi par le curé de Hüttwilen de 1529 à 1567. A côté de l'agriculture et des cultures fourragères et fruitières, la viticulture fut pratiquée jusqu'à la fin du XIXe s.; elle disparut à cause du phylloxéra. L'élevage et l'économie laitière vinrent s'ajouter au XIXe s. Le village se dota d'une fromagerie (1883) et d'un verger basses tiges (1958). Améliorations foncières (1979-2000). Plusieurs entreprises de construction, une usine de béton et une menuiserie ont leur siège à W.

Sources et bibliographie

  • Thurgauer Zeitung, 15.1.1971
  • W. Zellweger et al., Wenn Wasser Wii wär...: Geschichte und Geschichten aus Warth und Weiningen, 1998
  • MAH TG, 6, 2001, 470-479