de fr it

LeimbachTG

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. Bürglen, distr. de Weinfelden. Village sur la route Sulgen-Langrickenbach, L. fit partie de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Birwinken (1803-1816), puis de Bürglen (1816-1994). 1265 Lainbach. 169 hab. en 1850, 167 en 1900, 237 en 1950, 261 en 1990. Le chapitre cathédral de Constance y détenait dès le XIVe s. d'importants biens fonciers. L. dépendait cependant de la juridiction d'Uerenbohl dans la seigneurie de Bürglen, qui appartenait à la ville de Saint-Gall entre 1579 et 1798. Cette situation fut longtemps à l'origine de dissensions entre le chapitre de Constance et la ville de Saint-Gall. Au spirituel, la commune a toujours fait partie de la paroisse de Sulgen. La céréaliculture, les cultures fruitières et l'élevage dominèrent jusqu'au XIXe s. La première fromagerie de Thurgovie vit le jour à Birwinken-L. en 1848. En 1850, Joachim Etter ouvrit une usine de pâtes alimentaires, qui fut transférée en 1897 à Amriswil et Weinfelden. En 1900, la commune accueillit une usine de produits chimiques et une fabrique de broderie. Vers 1920, on considérait L. comme une localité industrielle. Malgré le recul du secteur agricole (huit fermes en 1920), L. est resté un village rural qui compte peu d'industries. Des silos agro-industriels donne à ce lieu une physionomie particulière.

Sources et bibliographie

  • E. Menolfi, Sanktgallische Untertanen im Thurgau, 1980
  • St. Galler Tagblatt, 7.9.2004 (éd. pour le canton de Thurgovie)