de fr it

Oppikon

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, partie de la comm. de Bussnang depuis 1996, distr. de Weinfelden. Commune locale de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Bussnang de 1803 à 1995. Comprenant les hameaux reculés d'Unteroppikon, Oberoppikon, Eppenstein et Schmidshof. Mentionné en 822 (?), 827 et 830 (?), le toponyme Uuirinchoua a été identifié par les chercheurs avec le hameau plus récent de Schmidshof. 1352 Oppikon. 128 hab. en 1850, 194 en 1900, 177 en 1950, 142 en 1990. Au Moyen Age, la région était dans la sphère d'influence des barons de Bussnang et de Griesenberg. Le château des seigneurs d'Eppenstein, attestés en 1324, fut détruit en 1407 par les gens d'Appenzell. Oberoppikon et Eppenstein relevèrent depuis 1435 de la seigneurie de Weinfelden et de la basse juridiction de Bussnang-Rothenhausen. La plus petite partie d'Unteroppikon appartenait à la seigneurie de Griesenberg, la plus grande était une haute juridiction dépendant pour les haute et basse justices du bailli de Thurgovie. Schmidshof releva de la seigneurie de Tobel (jusqu'en 1798), de la municipalité de Zezikon (avec Oberoppikon, 1798-1803), puis de la commune locale de Zezikon dans la municipalité d'Affeltrangen (1803-1862). Au spirituel, la région partagea toujours le sort de Bussnang. Les hameaux ont conservé leur caractère rural.

Sources et bibliographie

  • Die Thurgauer Gemeinden und ihre Wappen, 1988, 242-243
  • H. Matthey, Zezikon, 1991, 99-100