de fr it

Wigoltingen

Comm. TG, distr. de Weinfelden, sur une hauteur du Seerücken, entre Müllheim et Weinfelden. Formée en 1995, elle correspond à l'ancienne municipalité (Munizipalgemeinde) de W. et à ses communes locales (Ortsgemeinden): Bonau, Engwang, Illhart et W. 889 Wigoltinga. Ancienne municipalité: 1236 hab. en 1850, 1529 en 1900, 1694 en 1950, 1868 en 1990. Ancienne commune locale: 359 hab. en 1850, 689 en 1900, 824 en 1950, 1127 en 1990. Commune: 2036 en 2000.

En 1155, les revenus du domaine et de l'église de W. allaient au chapitre cathédral de Constance. Un coutumier fut rédigé en 1403. Jusqu'en 1798, la basse juridiction de W., avec Engwang, Gillhof, Hasli, Hof, Niederhofen, Tangwang, Wagerswil et W., relevait conjointement de la prévôté de Constance et de la seigneurie d'Altenklingen. La paroisse de W. s'étendait à l'origine de la Thur au Seerücken; Lipperswil s'en sépara au Moyen Age et Märstetten en 1487. La Réforme fut introduite en 1528. La minorité catholique suivit la messe à Müllheim dès 1585. La chapelle de Raperswilen fut une filiale de W. dès le XVIIe s. au moins. On distinguait deux parties (supérieure et inférieure) dans la paroisse, ce qui provoqua des tensions aux XVIIe et XVIIIe s. En 1859, Sonterswil fut détaché de W. et attribué à la paroisse de Lipperswil. L'affaire de W. (1664) mit aux prises des gens du village et des mercenaires catholiques. Les communes d'Illhart et Lamperswil furent attribuées à la municipalité de W. en 1805. Au XIXe s., la céréaliculture et la vigne cédèrent la place à l'élevage et à la production laitière (fromagerie de 1869). Des établissements industriels s'installèrent dans la commune après l'ouverture de la voie ferrée Winterthour-Romanshorn (1855). La fabrique de chaussures Brauchli employait 208 ouvriers en 1895 (fermée en 1923). Une cimenterie fut exploitée au Hasli de 1892 à 1908, puis dès 1911 un moulin de décorticage produisant des denrées alimentaires et de la nourriture pour animaux (Schweizerische Schälmühle E. Zwicky AG dès 1923). La charpenterie Bissegger est active depuis 1908. De nouveaux quartiers surgirent dans la seconde moitié du XXe s., donnant à W. un aspect de commune résidentielle campagnarde.

Sources et bibliographie

  • G. Amstein, Die Geschichte von Wigoltingen, 1892
  • Thurgauer Zeitung, 22.9.2005; 4.9.2008
  • M.-H. Kesselring-Zollikofer, C.-L. Zollikofer, Das Fideikommiss der Zollikofer von Altenklingen, 2010, 27-36