de fr it

Curio

Commune du canton du Tessin, district de Lugano, dans le moyen Malcantone, sur le versant sud du Gheggio. Le noyau du village de Curio, le long de deux axes routiers, est un site remarquable. L'exclave de Bombinasco fut définitivement attribuée à la commune en 1850. 1196 Coira, 1298 Cuyri. Environ 500 habitants en 1591 (avec Novaggio), 245 en 1801, 340 en 1900, 275 en 1950, 521 en 2000, 501 en 2010, 578 en 2020.

Curio: carte de situation 2022 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.
Curio: carte de situation 2022 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.

Au Moyen Age, C. formait une châtellenie avec les communes de Novaggio, Banco et Bedigliora. L'actuelle église paroissiale fut construite en 1609, mais une église consacrée à saint Pierre est citée en 1352. L'émigration a permis à de nombreux habitants de s'illustrer. Il s'agit notamment des familles Avanzini (notaires, médecins, constructeurs) et Visconti (architectes et ingénieurs), qui exercèrent leur activité au Piémont et surtout en Russie, dès la fin du XVIIIe s. et pendant tout le XIXe s. Ces familles amenèrent dans la commune un esprit philanthropique qui, entre le XIXe s. et le début du XXe s., fut à l'origine d'une série d'initiatives, dont la plus importante fut l'institution de la première école supérieure de dessin du canton (1850). Dans le bâtiment qui l'abrita se trouve aujourd'hui le Musée du Malcantone, fondé en 1985. Mouvement pendulaire intense vers Lugano et le bas Malcantone.

Sources et bibliographie

  • E. Medici, Curio, 1961
  • E.W. Alther, E. Medici, Curio e Bombinasco dagli albori, 1993
Liens
Notices d'autorité
GND
Indexation thématique
Entités politiques / Commune

Suggestion de citation

Bernardino Croci Maspoli: "Curio", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.02.2023, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/002166/2023-02-17/, consulté le 13.04.2024.