de fr it

Lopagno

Ancienne commune du canton du Tessin, district de Lugano, ayant fusionné en 2001 avec Cagiallo, Roveredo, Sala Capriasca, Tesserete et Vaglio pour former la commune de Capriasca. Situé dans le val Capriasca, Lopagno comprenait le village homonyme, à l'entrée du val Colla, et les hameaux de Treggia, Somazzo et Oggio, ainsi que les alpages de Pian Bello et Screvia. 1335 Lopagnio. 117 habitants en 1574, 114 en 1602, 93 en 1638, 262 en 1779, 410 en 1850, 397 en 1900, 359 en 1950, 344 en 1980, 496 en 2000.

Lopagno: carte de situation 2000 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.
Lopagno: carte de situation 2000 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.

Avec Cagiallo et Campestro, L. a toujours formé une seule et unique commune bourgeoise, propriétaire de biens communaux dès le Moyen Age. Aux XVIe et XVIIe s., L. a connu une forte émigration et son économie était basée sur l'agriculture, l'artisanat et la construction. La chapelle Sainte-Apollonie date du XVIe s. et dépend de la paroisse de Tesserete. La commune fut l'un des principaux centres de la révolte populaire de la Capriasca contre les autorités de la République helvétique (26 janvier 1802). Elle abrite depuis 1952 l'institut Don Orione (dirigé par la congrégation homonyme) qui concentre son activité sur l'aide aux personnes en situation de handicap mental et est reconnu par le canton dans le cadre de la planification sanitaire. En 2000, les trois quarts environ de la population active travaillaient hors de la commune.

Sources et bibliographie

  • F. Zappa, éd., Valli di Lugano, 1990
  • Lugano dopo il 1798, cat. expo. Lugano, 1999, surtout 77-91

Suggestion de citation

Giuseppe Negro: "Lopagno", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 30.11.2023, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/002175/2023-11-30/, consulté le 20.05.2024.