de fr it

Tesserete

Ancienne commune du canton du Tessin, district de Lugano, ayant fusionné en 2001 avec Cagiallo, Lopagno, Roveredo, Sala Capriasca et Vaglio pour former la commune de Capriasca. Situé dans la Media Capriasca, Tesserete avait englobé en 1976 Campestro, au-dessus sur un versant orienté sud-ouest, qui comprenait le hameau d'Odogno, au bord de la rivière Capriasca, ainsi que des alpages exclavés (Zalto, Davrosio). 1289 Tesserario, 1358 Campestro. Tesserete: 64 habitants en 1574, 96 en 1850, 255 en 1900, 581 en 1950; Campestro: 106 habitants en 1574, 161 en 1850, 194 en 1900, 229 en 1950; Tesserete et Campestro: 1249 en 1980, 1424 en 2000.

Tesserete: carte de situation 2000 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.
Tesserete: carte de situation 2000 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.

A T., vestiges de l'âge du Fer (sépultures avec mobilier), trois stèles funéraires avec des inscriptions en alphabet nord-étrusque et une tombe à incinération d'époque romaine. Au Moyen Age, T. releva de Côme et de Milan, puis passa sous l'autorité des Confédérés au début du XVIe s. et dépendit du bailliage de Lugano. En 1358, T. signa avec les autres communes de la pieve les statuts qui réglaient l'usage des biens communs sur les monti et les alpages (révisés en 1382). Comme beaucoup de communes de la Capriasca, Campestro présentait un territoire morcelé: on trouvait le village avec les champs (env. 600 m d'altitude), des zones habitées de mai à septembre (monti, entre 800 et 1000 m d'altitude) et plus haut les alpages, dont ceux de Zalto et de Davrosio, qui appartenaient encore à la bourgeoisie de Campestro au début du XXIe s.

L'église Saint-Etienne (rite ambrosien) est mentionnée pour la première fois en 1078 dans le testament, d'authenticité douteuse, d'une noble milanaise (la Contessa), qui donnait divers biens à l'église (surtout des alpages). Transformée à plusieurs reprises (XVe et XVIe s., 1762-1772), elle se caractérise par son clocher roman placé au centre de la façade et par ses riches décorations (restauration en 1952-1953). L'église Saint-André à Campestro est attestée dès 1375.

Même si T. était l'une des plus petites communes du canton en 1803 (0,5 km2), le village était le siège des principales activités régionales: école de dessin (1844), école enfantine (1845), école primaire supérieure (1852) et hospice pour personnes âgées Saint-Joseph (dès 1934). En 1909, l'ouverture de la ligne ferroviaire Lugano-T., en fonction jusqu'en 1967, favorisa le développement du tourisme et de l'hôtellerie. Construite en 1956, la caserne (troupes d'infanterie, puis sanitaires) fut achetée en 2007 par la commune de Capriasca pour l'utiliser comme école. Un centre sportif et balnéaire fut inauguré en 2006. Accueillant la maison de commune de Capriasca et l'école secondaire (dès 1982), T. conservait son rôle de centre régional au début du XXIe s.

Sources et bibliographie

  • G.A. Quadri et al., éd., La chiesa plebana di Tesserete, 1993
  • A. Morosoli, Terre di Campestro, 1999

Suggestion de citation

Maurizio Cattaneo; Alberto Gandolla: "Tesserete", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 30.11.2023, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/002211/2023-11-30/, consulté le 24.06.2024.