de fr it

Coglio

Ancienne commune du canton du Tessin, district de Vallemaggia, ayant fusionné en 2004 avec Aurigeno, Giumaglio, Lodano, Moghegno et Someo dans la commune de Maggia. Située sur la rive gauche de la Maggia, c'était la moins peuplée du bas de la vallée. Autrefois, elle était également parmi les plus pauvres. 1237 Cono. 100 habitants en 1591, 122 en 1719, 94 en 1801, 195 en 1850, 135 en 1900, 73 en 1950, 96 en 2000, 99 en 2003. La baisse de la population enregistrée jusqu'en 1950 semble stoppée et l'on assiste à une certaine reprise; la forte émigration du XIXe s. était surtout dirigée vers la Californie.

Coglio: carte de situation 2003 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.
Coglio: carte de situation 2003 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.

Le village compte encore quelques constructions des XVIIe et XVIIIe s., parmi lesquelles un lavoir récemment restauré, un ossuaire du XVIIIe s. (monument inventorié) et une croix de cimetière de 1719. Relevant de la paroisse de Maggia, C. s'en détacha en 1698, après plusieurs tentatives auxquelles Maggia s'était opposée au cours du XVIe s. L'église paroissiale, dédiée à Notre-Dame du Carmel, de la fin du XVIIe s., consacrée en 1703, contient des fresques de Giovanni Antonio Vanoni (1866). L'agriculture, presque abandonnée aujourd'hui, a constitué pendant des siècles la principale ressource de la population, avec la viticulture et l'exploitation de carrières.

Sources et bibliographie

  • Il Comune, 1978, 117-128

Suggestion de citation

Daniela Pauli Falconi: "Coglio", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.09.2022, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/002264/2022-09-23/, consulté le 07.10.2022.