de fr it

Giumaglio

Ancienne commune du canton du Tessin, district de Vallemaggia, ayant fusionné en 2004 avec Aurigeno, Coglio, Lodano, Moghegno et Someo dans la commune de Maggia. 1224 Zumano. 300 habitants en 1591, 125 en 1761, 188 en 1801, 413 en 1850, 232 en 1900, 204 en 1950, 167 en 1970, 202 en 2000, 210 en 2003.

Giumaglio: carte de situation 2003 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.
Giumaglio: carte de situation 2003 (Géodonnées: Office fédéral de la statistique, Swisstopo, OpenStreetMap) © 2022 DHS.

Au XVe s., G. formait une communauté (vicinanza) autonome. L'église paroissiale, dédiée à Notre Dame de l'Assomption, est attestée dès 1407 ; transformée au XVIIe s. selon le goût baroque, elle fut consacrée en 1703. La paroisse de G. fit partie de celle de Maggia jusqu'en 1671. Parmi les constructions remarquables, quelques moulins au bas de la cascade (ruisseau de G.) et un pressoir en bois pour les noix et le marc de raisin. Pendant des siècles, la population vécut principalement de l'agriculture (devenue ensuite une activité accessoire) et de l'exploitation des carrières (Riveo et Cevio); d'autres ressources provenaient de l'émigration, surtout en Italie (palefreniers à Rome) et en Californie. On construisit autrefois de nombreux chalets sur les deux rives de la Maggia, étant donné que la vallée de G., qui débouche sur le village, est difficilement accessible et n'offre pas un arrière-pays suffisant. Dans la campagne et sur la pente près de l'agglomération se trouvent des vignes, des grotti et des caves.

Sources et bibliographie

  • M. Medici, «Libro settecentesco degli "ordini" di Giumaglio», in BSSI, 1980, 174-189
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Daniela Pauli Falconi: "Giumaglio", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.09.2022, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/002266/2022-09-23/, consulté le 30.01.2023.