de fr it

Villars-Tiercelin

Ancienne commune VD, district du Gros-de-Vaud, ayant fusionné en 2011 avec Montaubion-Chardonney, Peney-le-Jorat, Sottens et Villars-Mendraz pour former la commune de Jorat-Menthue. Vers 1215 Vilar Ticelin. 151 hab. en 1764, 171 en 1798, 271 en 1850, 248 en 1900, 216 en 1950, 152 en 1970, 343 en 2000. Au Moyen Age, le village fit partie de la châtellenie de Dommartin. Le chapitre cathédral de Lausanne y possédait la dîme. De 1536 à 1798, V. dépendit du mandement de Dommartin (bailliage de Lausanne) et Berne y détenait la juridiction, le fief et la dîme. La communauté des habitants gérait les affaires communales. V. fit partie du district d'Echallens de 1798 à 2006. Ayant relevé des paroisses de Dommartin, puis de Peney-le-Jorat (1794), V. appartient à celle de la Haute-Menthue depuis 2000. Essentiellement voué à l'agriculture, qui fournissait encore 75% des emplois en 1965, V. a vu sa structure économique se modifier considérablement (40% des emplois dans le secteur primaire en 2005). Englobé dans l'agglomération lausannoise en 1980, V. connaît un développement résidentiel soutenu. Le territoire communal a été remanié en 1953.

Sources et bibliographie

  • D. Décosterd, Région du Gros-de-Vaud: programme de développement, 3 vol., 1990
  • J. Sauter, La paroisse réformée de Peney-le-Jorat, Villars-Tiercelin et Villars-Mendraz, 1794-1994, 1994
Liens
Notices d'autorité
GND