de fr it

Plan-les-Ouates

Commune du canton de Genève, sur la rive gauche du Rhône, comprenant Plan-les-Ouates, les hameaux d'Arare et de Saconnex d'Arve. 1537 Plan-des-Vuattes. 857 habitants en 1860, 880 en 1900, 1665 en 1950, 3647 en 1980, 6804 en 2000, 9984 en 2010.

On mit au jour des substructures d'une villa gallo-romaine située le long de la voie conduisant de Genève à Seyssel, puis à Lyon et une maison forte des XVe et XVIe siècles à Arare. Plan-les-Ouates relevait du bailliage de Ternier dans le comté de Genève, puis dans le duché de Savoie (occupation bernoise de 1536 à 1567). A l'annexion de la Savoie par la France en 1793, Bardonnex, Perly-Certoux et Plan-les-Ouates formèrent une seule commune politique sous le nom de Compesières, laquelle fut rattachée au canton de Genève en 1816 par le traité de Turin (communes réunies). Perly-Certoux se sépara de la commune de Compesières en 1820, Bardonnex et Plan-les-Ouates formèrent des communes indépendantes en 1851. Au plan spirituel, Plan-les-Ouates dépendait de la paroisse de Compesières. Une paroisse catholique fut créée en 1936 et une protestante en 1952. Les terrains communaux situés sur le territoire de Plan-les-Ouates furent loués en 1816 par le canton comme terrains d'exercice militaire. En 1874, il ne restait plus qu'un stand de tir, déplacé à Bernex en 1912. Une ligne de tramway reliant Genève à Saint-Julien-en-Genevois fut ouverte en 1899. Un vélodrome fut construit en 1922 en remplacement de celui de la Jonction. La réalisation d'une importante zone industrielle dans les années 1980 contribua au développement de Plan-les-Ouates.

Sources et bibliographie

  • Bertrand, Pierre: Plan-les-Ouates, Saconnex-d'Arve, Arare, 1951.
En bref
Première(s) mention(s)
1537: Plan-des-Vuattes