de fr it

Franz vonStreng

27.2.1884 à Fischingen, 7.8.1970 à Soleure, cath., de Tägerschen (auj. comm. Tobel-Tägerschen). Fils d'Alfons (->). Frère d'Alfons (->). Collège jésuite Stella Matutina à Feldkirch (1895-1903), études de théologie à Innsbruck (dès 1904), diplôme à Lucerne et ordination (1908). Vicaire de l'église de la Trinité à Berne (1908-1919), curé de Sainte-Claire à Bâle, la paroisse la plus importante du diocèse (1919). Evêque de Bâle et de Lugano (1936-1967). S. exerça son ministère auprès des jeunes avec ouverture d'esprit et porta une attention particulière aux laïcs dans l'Eglise. Il s'intéressa aux questions du mariage et de la famille, ainsi qu'à la manière de les aborder dans l'Eglise, sujets qu'il traita dans de nombreuses petites publications à fort tirage. Il prit soin d'entretenir de bonnes relations avec les autorités et soutint sans réserve la politique de la Confédération envers les réfugiés pendant la Deuxième Guerre mondiale. Au sein de l'Eglise, il se montra compréhensif à l'égard des nouvelles formes liturgiques et des réformes introduites par le synode diocésain de 1956, mais fut peu présent lors du concile Vatican II, à l'image du reste de l'épiscopat suisse. S. se retira en 1967, puis fut évêque in partibus d'Obbi. Docteur honoris causa d'Innsbruck, sénateur honoraire de l'université de Fribourg.

Sources et bibliographie

  • HS, I/1, 409-413
  • U. Fink et al., éd., Die Bischöfe von Basel (1794-1995), 1996, 277-301
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 27.2.1884 ✝︎ 7.8.1970

Suggestion de citation

Conzemius, Victor: "Streng, Franz von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.06.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/003018/2012-06-29/, consulté le 22.10.2020.