de fr it

Franz JosefHänggi

1.9.1846 à Nunningen, 20.1.1908 à Soleure, cath., de Nunningen. Fils de Franz Josef, petit paysan. Maria Anna Gisiger. Etudes de théologie (deux ans), enseignement à l'école du couvent de Mariastein (1868-1869). Président central de la Société des étudiants suisses (1871) et rédacteur en chef de l'organe central conservateur suisse, le Vaterland, à Lucerne. En 1872, H. reprit la rédaction du journal conservateur Solothurner-Anzeiger et fit sensation avec ses Winterbetrachtungen (observations d'hiver) dirigées contre le gouvernement libéral du canton. Député au Grand Conseil soleurois (1871 et 1874-1876) et à la Constituante (1875 et 1887), préfet de Dorneck-Thierstein (1876-1887), conseiller d'Etat (1887-1908) et conseiller national (1899-1908). H. fut le premier conseiller d'Etat conservateur à Soleure. Son engagement en faveur de la représentation proportionnelle fut couronné de succès au niveau cantonal en 1895. Il lui valut le surnom de "Proporz-Hänggi".

Sources et bibliographie

  • T. Wallner, «Franz Josef Hänggi», in Festgabe Franz Josef Jeger, 1973, 11-39
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1.9.1846 ✝︎ 20.1.1908

Suggestion de citation

Wallner, Thomas: "Hänggi, Franz Josef", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.11.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/003069/2007-11-27/, consulté le 27.11.2020.