de fr it

Johann JakobTrog

Portrait tiré d'une lithographie représentant les conseillers nationaux de 1849 à 1850 (Musée d'Histoire de Berne).
Portrait tiré d'une lithographie représentant les conseillers nationaux de 1849 à 1850 (Musée d'Histoire de Berne).

19.4.1807 à Olten, 7.1.1867 à Bâle, cath., d'Olten. Fils de Johann Georg, négociant en vins et secrétaire, et de Johanna Lüthi. 1827 Anna Maria Frei, fille d'Urs Josef, marchand de drap. Ecole conventuelle d'Einsiedeln, autodidacte. Partisan de la Régénération (1830). Député au Grand Conseil soleurois (1831-1853, président un an sur deux dès 1841). Président du tribunal d'Olten-Gösgen (1841-1853), délégué à la Diète (1832, 1840 et 1848), conseiller national (1848-1857, président en 1852). Juge au Tribunal fédéral (1852-1856; vice-président en 1854, puis président). En 1846, T. fut cofondateur de la première société du Central-Suisse, qui ne subsista que peu de temps, et de la Société ferroviaire Bâle-Olten, qui lui succéda. Installé à Bâle en 1853, il fut, jusqu'à sa mort, administrateur et directeur de la compagnie du Central-Suisse, nouvellement créée. Au Grand Conseil, il lutta avec succès pour l'abolition des dîmes et des cens dans son canton.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 433
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF