de fr it

OttoWalter

12.1.1889 à Mümliswil-Ramiswil, 30.7.1944 à Bâle, cath., de Mümliswil-Ramiswil. Fils d'Otto Arthur, fabricant, et de Lina Obrecht. 1916 Maria Anna Cäcilia Glutz, fille de Friedrich. Après sa scolarité à Mümliswil, Balsthal et Schwytz, W. étudia la philosophie, l'économie politique et le droit à Fribourg (1908-1912) et, par l'intermédiaire de Caspar Decurtins, à Vienne (1910-1912) où il entra en contact avec la Ligue du Graal (Gralsbund), mouvement littéraire catholique intégriste, et la revue Der Gral. Il créa avec Robert Mäder et Johann Baptist Rusch l'hebdomadaire intégriste Schildwache (1912). En 1915, il acheta l'imprimerie du journal conservateur Oltner Nachrichten et fonda en 1916 les éditions Walter (reprises en 1992 par les éditions Patmos), dont il fit un bastion spirituel du catholicisme; avec Ferdinand Rüegg, il donna naissance à l'Agence de presse internationale catholique. Influencé par les écrits de Joseph von Görres, il se tourna vers la politique (1912). Député conservateur au Grand Conseil soleurois (1917-1937, président en 1929), conseiller national (1925-1939) et président de la section cantonale de son parti (1932-1938). Egalement écrivain, il fut avec Paul Kubick l'un des fondateurs du mouvement des Jeunes conservateurs de Suisse. Dans les années 1930, W. milita en faveur d'une révision totale de la Constitution fédérale allant dans le sens de son idéal d'un Etat chrétien corporatiste.

Sources et bibliographie

  • J. Rast, «Das Leben als Wagnis: Otto Walter», in Revue/Soc. des étudiants suisses, 89, 1944/1945, 7-18
  • P. Walliser, Der Kampf um demokratische Rechte im Kanton Solothurn, 1986
  • F. Metzger, Die "Schildwache", 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.1.1889 ✝︎ 30.7.1944