de fr it

JakobZimmermann

27.10.1842 à Mühledorf (SO), 16.03.1922 à Lüterswil, prot., de Mühledorf. Fils de Michael, cordonnier, et de Barbara Walther. 1867 Elisabeth Hubler, tenancière de l'établissement de bains de Lüterswil. Ecole normale de Soleure (1859-1862). Instituteur à Lüterswil et Gächliwil (1862-1878). Administrateur de la Caisse d'épargne et de crédit du Bucheggberg (1873-1922). Officier de l'état civil et membre de la commission de vérification des comptes de Lüterswil, président de la Société pour l'éducation des pauvres du Bucheggberg, membre de la commission scolaire de district. Député radical au Grand Conseil soleurois (1881-1917, président en 1897), conseiller national (1902-1917). Dans sa région natale, Z. resta dans les mémoires comme le premier député du Bucheggberg à l'Assemblée fédérale et comme propagandiste de l'épargne auprès du peuple; connu dans le reste du canton comme représentant des paysans, il œuvra pour améliorer le rendement agricole. Membre du comité de la Société cantonale d'agriculture, administrateur de la Mobilière suisse.

Sources et bibliographie

  • Oltner Tagblatt, 18.3.1922
  • Solothurner Zeitung, 20.3.1922
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 436
  • F. Ammann, «Zwei Solothurner Bäder», in Jurablätter, 39, 1977, 101-112
  • P. Lätt, 150 Jahre Spar- und Leihkasse Bucheggberg, 2000, 37-38, 47-48
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.10.1842 ✝︎ 16.3.1922

Suggestion de citation

Küng-Aerni, Beatrice: "Zimmermann, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.08.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/003091/2013-08-05/, consulté le 25.10.2020.