de fr it

Johann BaptistReinert

31.10.1790 à Oberdorf, 22.3.1853 à Soleure, cath., d'Oberdorf. Fils d'Urs Josef, agriculteur, et de Maria Reinhard. Sophie Henrika Sauerteig, veuve Glutz von Blotzheim, de Francfort-sur-le-Main. Collège à Soleure, études de droit et de philosophie à Berlin (chez Friedrich Carl von Savigny et Johann Gottlieb Fichte, entre autres). Secrétaire du Conseil des finances de Soleure en 1813, R. prit part à la révolte de 1814 contre le patriciat, à la suite de quoi il fut exilé. Il obtint son brevet d'avocat en 1815 et ouvrit une étude, où il exerça jusqu'en 1831. Il présida le tribunal de district de Bucheggberg-Kriegstetten (1831) et en même temps le tribunal pénal (1832-1838). Député au Grand Conseil soleurois (1827-1841), il fut ensuite conseiller d'Etat (1841-1853) et simultanément chancelier (dès 1847), suppléant (1849), puis chef du Département de l'instruction publique (1850). Libéral éclairé, membre de la Société helvétique, de la Société littéraire et de la Société économique d'intérêt public, R. était néanmoins hostile aux idées prônant la démocratie plébiscitaire et directe. Il ne montra guère de compréhension à l'égard de l'assemblée populaire de Balsthal (1830), organisée par son ancien camarade d'école et compagnon de route Josef Munzinger. Après la chute du patriciat, R. prit la tête du mouvement pour l'équilibre entre la ville et la campagne (Ausgleichsbewegung) et participa, avec Amanz Fidel Glutz von Blotzheim à la rédaction de la première constitution démocratique du canton de Soleure (janvier 1831). Il acquit une renommée intercantonale et internationale lorsqu'il fut chargé de la rédaction de la législation soleuroise en 1838. Sa loi sur la procédure pénale et policière fut reprise par le grand-duché de Hesse, le code de procédure civile de 1839 par quelques cantons suisses. Le juriste Carl Mittermaier considérait sa loi sur les hypothèques (1838) comme l'une des meilleures d'Europe. R. fit œuvre de pionnier avec le Code civil soleurois, rédigé entre 1841 et 1847.

Sources et bibliographie

  • P. Walliser, Die politische Stellung Johann Baptist Reinerts in der solothurnischen Regeneration, 1943
  • P. Walliser, Der Gesetzgeber Joh. Baptist Reinert und das solothurnische Zivilgesetzbuch von 1841-1847, 1948
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF