de fr it

Büblikon

Ancienne comm. AG, incorporée en 1906 à celle de Wohlenschwil. Village au pied d'une moraine frontale du glacier de la Reuss, près de Mellingen. 924 Buoblinchon. 157 hab. en 1799, 278 en 1900. Pilotis d'un pont ou d'un débarcadère romain (première moitié du Ier s.) et tombes alémanes du VIIe s. Par achat de divers droits, le couvent de Königsfelden devint en 1348 le seigneur justicier de B. et son seigneur foncier le plus important. Le bailliage de B., dans les Freie Ämter (1415-1798), comprenait des localités de la paroisse de Wohlenschwil: B., Wohlenschwil, Mägenwil et le domaine d'Eckwil. Le bailli bernois de Königsfelden, qui portait le titre de gouverneur, avait repris les droits seigneuriaux du couvent et les exerça même après la Réforme, quoique B. fût resté catholique, et jusqu'en 1798.

Sources et bibliographie

  • A. Steigmeier, Mägenwil und Wohlenschwil, 1993