de fr it

Lauffohr

Ancienne comm. AG, partie de la comm. de Brugg depuis 1970. Village-rue au confluent de l'Aar et de la Limmat qui, au XXe s., est devenu contigu de Brugg. Appelé initialement Lufar, 1281 Lunvar, parfois Vollenfohr ou Forenlauf. 102 hab. en 1764, 248 en 1850, 293 en 1900, 596 en 1950, 674 en 1960. L. faisait partie du domaine de Rein et le village dépend encore de la paroisse du même nom. Jusqu'en 1809, L. formait une seule commune avec Rein (auj. comm. Rüfenach) et Rüfenach. Le bac sur l'Aar fut déplacé de L. à Stilli après 1410. Dès 1836, la traversée de l'Aar pour les ouvriers qui se rendaient dans les fabriques de Vogelsang (auj. comm. Gebensdorf) et de Turgi fut assurée par des bacs pour passagers. Le pont qui relie L. et Vogelsang a été construit en 1919. Jusqu'au XIXe s., l'agriculture et la viticulture constituaient les principales activités économiques. Un second moulin entra en fonction en 1834 et une fabrique de cigares s'installa en 1852. Parmi la population active, on compte de nombreux travailleurs pendulaires.

Sources et bibliographie

  • Brugg erleben, 2 vol., 2005