de fr it

Mellstorf

Ancienne comm. AG, constituée du village homonyme au bord du Tägerbach dans le Studenland (nord du canton); depuis 1899, partie de la comm. de Wislikofen, distr. de Zurzach. 1114 Melisdorf. 145 hab. en 1840, 142 en 1850, 116 en 1888, 108 en 2000. Au Moyen Age, M. était administrée par le bailli de Klingnau. L'évêque de Constance et le couvent de Saint-Blaise (Forêt-Noire) possédaient des tenures à M. Les Confédérés attribuèrent M. au district d'Ehrendingen. Un pressoir fut bâti en 1671. En 1789, une chapelle dédiée aux saints Sébastien et Fridolin fut érigée sur l'emplacement d'une plus ancienne (autel de Johann Friedrich Buol, de Kaiserstuhl). M. fit partie de la paroisse catholique de Schneisingen, puis passa en 1832 à celle de Wislikofen. Comme par le passé, la commune vit surtout de l'agriculture et du petit artisanat. M. resta longtemps à l'écart des voies de communication; ce n'est que depuis 1919 qu'une route la relie au Rheintal.

Sources et bibliographie

  • L.C. Wenzinger, Die Welt um Mellstorf im Studenland, [1988]