de fr it

Rein

Ancienne comm. AG, intégrée en 1898 à la comm. de Rüfenach. Elle comprenait Vorderrein, avec l'église, et Hinterrein. 1175 de Reinun. 154 hab. en 1764, 205 en 1837, 158 en 1850, 109 en 1888. Site néolithique étendu. Le couvent de Saint-Léger de Lucerne possédait le domaine de R. avec le patronage et la basse justice. En 1291, il vendit ses droits temporels à Rodolphe Ier de Habsbourg. Le patronage passa en 1345 au couvent de Wittichen en Forêt-Noire, qui le vendit en 1544; par l'intermédiaire de la famille de Hallwyl, il parvint en 1588 pour deux tiers à Brugg et pour un tiers à Berne. Jusqu'en 1809, R. constitua une commune bourgeoise au sein d'une commune englobant aussi Lauffohr et Rüfenach. L'église Saint-Léger (1863-1864) remplaça un édifice en partie roman mentionné pour la première fois en 1175. L'industrie à domicile vint compléter l'agriculture aux XVIIIe et XIXe s., mais ne put empêcher l'émigration de nombreux villageois au XIXe s. A partir des années 1970, de nombreuses maisons familiales ont été construites à R.

Sources et bibliographie

  • M. Baumann, Rein und Rüfenach, 1998