de fr it

Langdorf

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. de Frauenfeld, distr. de Frauenfeld, sur la route de Constance. Commune locale rattachée à la municipalité (Munizipalgemeinde) de Frauenfeld de 1803 à 1919, puis quartier de la commune de Frauenfeld. 854 Erichinga, 1291 Langen Erchingen. 442 hab. en 1831, 533 en 1850, 1142 en 1900, 1234 en 1910. Nécropoles celtiques et du haut Moyen Age; villa romaine. L. était un domaine royal. En 889, le roi Arnoul de Germanie confirma l'appartenance du domaine d'Erchingen à l'abbaye de Reichenau. La basse juridiction de L., qui comprenait aussi dès le XIIIe s. Horgenbach, Oberkirch et Bannhalden, passa de Reichenau à l'évêque de Constance (1536-1798). Les villageois rachetèrent les droits de fief en 1498 et la mainmorte en 1795. Rendue jusqu'en 1417 par le tribunal suprême (qui siégeait notamment sous les arcades de Kurzdorf), la haute justice passa à la ville de Constance en 1417, puis au bailli de Thurgovie (1499-1798). Erchingen et Frauenfeld constituaient une paroisse qui relevait de Reichenau (église Saint-Laurent à Oberkirch). La Réforme fut introduite en 1529, le sanctuaire servit aux deux confessions dès 1534. Aux herbages, à la vigne et à la céraliculture s'ajouta l'horticulture vers 1900. Une tuilerie s'installa à L. en 1867, une fabrique de papier d'émeri en 1894, une conserverie en 1897, ainsi qu'une cidrerie et une verrerie.

Sources et bibliographie

  • E. Leisi, Geschichte der Stadt Frauenfeld, 1946
  • B. Gnädinger, G. Spuhler, Frauenfeld, 1996
  • P. Erni et al., Langdorf im Wandel, 2003