de fr it

Granges-la-Battiaz

Ancienne comm. FR, distr. de la Glâne dès 1848, fusionne en 1866 avec Chavannes-sous-Orsonnens (auj. comm. Villorsonnens) à la suite d'un arrêté du Conseil d'Etat. Av. 1157 Grangias, au XVIe s. Grangia de laz Bastiaz. 42 hab. en 1850, 33 en 1866. Le monastère d'Hauterive et celui de La Fille-Dieu à Romont, qui possédait la "grange de la Bâtie", avaient des biens à G. Le village fait partie du ressort de la ville de Romont, de son bailliage (1536-1798), puis des districts de Farvagny (dès 1798) et de Romont (1817-1848). G. relève au spirituel d'abord de la paroisse de Villaz-Saint-Pierre, puis, après la fusion, de celle d'Orsonnens.

Sources et bibliographie

  • La Liberté, 12.8.1977

Suggestion de citation

Rolle, Marianne: "Granges-la-Battiaz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.01.2006. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/003223/2006-01-10/, consulté le 06.12.2020.