de fr it

Petit-Huningue

Ancienne comm. BS, depuis 1908 quartier industriel de la ville de Bâle, s'étendant le long de la rive droite du Rhin au nord de l'embouchure de la Wiese, sur une partie de l'ancien territoire communal. All. Kleinhüningen, 195 hab. en 1641, 405 en 1774, 531 en 1850, 1322 en 1888, 1778 en 1910 (en tant que quartier), 2371 en 1950, 2574 en 2000. Trouvailles et habitat de l'âge du Bronze, importante nécropole du haut Moyen Age utilisée entre 450 et 700 environ. A la fin du XIIIe s., les principaux droits sur P. étaient aux mains des familles von Tegerfelden et Vorgassen; ils passèrent ensuite aux nobles de Morimont et Renke ainsi qu'au couvent de femmes de Klingental. A partir de 1385, la seigneurie fut divisée entre le Petit-Bâle (plus tard Bâle) et le margrave de Bade, qui finit par vendre sa part à la ville (1640). Bâle administra P. comme un bailliage jusqu'en 1798. Au spirituel, P. forma avec Hiltalingen une filiale de Haltingen jusqu'en 1640, puis fut rattaché à la paroisse Saint-Théodore du Petit-Bâle. L'église fut construite en 1710. Les pêcheurs du P. formaient une corporation et assuraient le trajet par bac vers Huningue; de nombreux litiges sont attestés avec les pêcheurs de Bâle ou d'Alsace, comme celui de 1736 au sujet de la pêche au saumon. Les fabriques de tissus et d'indiennes du Petit-Bâle offraient une source de revenu supplémentaire. En 1833, P. demeura dans le canton de Bâle-Ville, formant avec Riehen et Bettingen le district campagnard (supprimé en 1875). A partir de la fin du XIXe s., la grande industrie vint s'implanter dans la localité: teintureries, installations ferroviaires, usine chimique de Robert Bindschedler (1893, Basler Chemische Fabrik, rachetée par Ciba en 1908), usine à gaz (1931), station d'épuration (1982). Avec la construction du complexe portuaire (1919-1922, 1936-1939), P. devint en outre un important centre de transbordement des marchandises. La ville de Bâle géra les affaires de la commune de P. à partir de 1893, et l'absorba en 1908. En 2000, la proportion d'étrangers dans le quartier était de 43%.

Sources et bibliographie

  • P. Hugger, Kleinhüningen, 1984
  • U. Giesler-Müller, Das frühmittelalterliche Gräberfeld von Basel-Kleinhüningen, 1992
  • B. Lüem, Heimathafen Basel, 2003
  • B. Lüem, Basel Kleinhüningen, 2008
Liens
Notices d'autorité
GND