de fr it

Montvoie

Village de la commune de Clos du Doubs JU, district de Porrentruy, et ancienne commune bernoise. M. fit partie de la commune d'Ocourt de 1882 à 2008. 1284 Montvouel. Cinq ménages en 1598, 47 hab. en 1793, 34 en 1850, 35 en 1880. Fief des Neufchâtel-Bourgogne, entre l'Ajoie et la prévôté de Saint-Ursanne, M. devint fief de l'Eglise de Bâle en 1284. Inféodé aux sires de Vendlincourt au XIIIe s., aux Saint-Aubin au XIVe s., aux Boncourt dit d'Asuel puis aux Tavannes au XVe s., aux Reinach-Grandvillers au XVIe s., M. revint au prince-évêque de Bâle au début du XVIIe s. Sous le régime français (1792-1813), la municipalité de M. fit partie des départements du Mont-Terrible puis du Haut-Rhin, avant de devenir une commune du canton de Berne (1815). Au spirituel, M. relevait d'Ocourt. Le château fort, sur la chaîne du Lomont, fut reconstruit à la fin du Moyen Age et abandonné au XVIe s. Des vestiges importants sont encore visibles, notamment ceux d'une tour ronde et d'un mur d'enceinte. Un corps de ferme jouxte les ruines.

Sources et bibliographie

  • F. Chèvre, «Notice sur le château de Montvoie», in Actes SJE, 1885, 55-68
  • F. Mueller, «Der Olifant von Montvoie», in ArS, 10, 1987, 97-100
  • M. Berthold, République et canton du Jura, 1989, 115
Liens
Notices d'autorité
GND