de fr it

GiovanniAiroldi

16.1.1823 à Lugano, 3.8.1894 à Lugano, cath., de Lugano. Fils d'Antonio, propriétaire. Célibataire. Grade en droit à Pise; avocat et notaire au Tessin dès 1847. Député libéral-radical au Grand Conseil (1850-1855; 1867-1893). Conseiller aux Etats (1851-1852; 1867-1873). A partir de 1850, A. prit des positions démocratiques à tendance socialiste, en plaidant la cause du suffrage universel et en se battant pour l'émancipation populaire par l'instruction dans le journal L'Elettore ticinese (1851-1852), qu'il avait fondé. En 1851, il figure parmi les fondateurs de la Société démocratique populaire tessinoise, qui regroupait les sociétés ouvrières nées dans le canton. Il fut l'un des principaux artisans de la fusion de l'aile démocratique du parti libéral-radical avec le parti conservateur en 1854, qui conduisit l'opposition à la victoire dans les élections (annulées ensuite par Berne) au Conseil national du 29 octobre 1854. Habile orateur et journaliste, il fut aussi écrivain (Il prete, 1852; Il Signor Repubblica, 1881). Une grande partie de sa production poétique fut publiée dans le journal Il Pancacciere dès 1887.

Sources et bibliographie

  • C. Biasca, Gli anni del Pronunciamento, 1986
  • A. Nessi, Scrittori ticinesi, éd. R. Martinoni, C. Caverzasio Tanzi, 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF